Rechercher dans ce blog

mardi 30 mars 2010

Un combat de Titans!

Le DKM Bismarck (pour Deutsches Kriegsmarine) est un cuirassé allemand de la Seconde Guerre mondiale, fleuron de la marine du IIIe Reich et qui porte le nom du Chancelier Otto von Bismarck (1815-1898). Il est célèbre pour avoir coulé le HMS Hood et sa poursuite par les Britanniques. Il est, avec son navire jumeau le Tirpitz, le bâtiment allemand le plus puissant et la fierté de son pays.








En voici la maquette au 1/350°


... et voici ce a quoi ressemblait le Bismarck, lors de sa derniere operation.


Le Bismarck était en 1941,l'un des plus puissants navires de ligne du monde. Il était long de 251 mètres, déplaçait 51 000 tonnes, pouvait atteindre une vitesse de 30 noeuds, était armé de 4 tourelles doubles de 380mm, et de 12 pièces de 150. Le Bismarck quitta Gotenhafen le 18 mai 1941, avec le croiseur lourd Prinz Eugen.

La Royal Navy voulait couler le cuirassé Allemand qui menaçait d'attaquer les convois Alliés dans l'Atlantique. Il y avait d'un côté l'amiral Tovey, l'Amirauté Britannique et la Royal Navy, et de l'autre l'amiral Lütjens, et l'amiral Raeder, qui était le chef de la Kriegsmarine.

Voyageant de jour, le Bismarck et le Prinz Eugen furent reperes, des le 19 mai 1941, par des observateurrs Norvegiens et un croiseur Suedois, au sortir des détroits du Kattegat et du Skagerrak. Ces renseignements furent "communiques" a l'amiraute Britannique qui se mit en alerte. La menace que faisait peser le Bismarck sur les convois allies etait prise tres au serieux. Les 2 navires allemands atteignirent Bergen le 21 mai, ou le Prinz Eugen se ravitailla en mazout. Durant ce ravitaillement, les 2 navires furent, encore une fois reperes, cette fois-ci par un avion de reconnaissance du Coastal Command. Des le lendemain un raid aeren fut mene par les britanniques sur le port de Bergen ... qui etait vide!

Bataille du détroit du Danemark et poursuite du Bismarck:


En effet,les navires allemands profiterent du mauvais temps pour s'echapper en pleine mer.

L'amiral Tovey se trouvait face à un dilemme difficile : pour rejoindre l'Atlantique, le Bismarck et le Prinz Eugen pouvaient emprunter soit le Détroit de Danemark, entre l'Islande et le Groenland, soit l'espace séparant l'Islande et les îles Féroé, soit même l'espace entre les îles Féroé et l'Écosse, soit 3 vastes zones à surveiller. Il disposait pour cela de nombreux croiseurs et destroyers, mais de seulement 4 bâtiments de ligne pouvant s'opposer au Bismarck : son navire amiral, le tout récent cuirassé King George V, son "sister ship" le Prince of Wales, le croiseur de bataille Repulse et le croiseur de bataille Hood, le plus grand navire de guerre de l'époque et l'orgueil « affectif » de la Royal Navy.

Face à la menace, l'amiral Tovey réagit avec une grande intelligence stratégique : avant même que l'escadre allemande ait fait relâche à Bergen, il envoyait les croiseurs Suffolk et Norfolk patrouiller dans le détroit du Danemark tandis que les croiseurs Arethusa, Birmingham et Manchester patrouilleraient dans l'espace séparant l'Islande des îles Féroé. Dès qu'il eut confirmation que le Bismarck avait quitté Bergen, il dépêcha le Hood et le Prince of Wales, accompagnés de destroyers pour qu'ils soient en position d'intercepter les navires allemands au débouché du détroit du Danemark, s'ils empruntaient cette route. Puis il prit lui même la mer avec le King George V, le Repulse, le porte-avions Victorious et une escadre de croiseurs et destroyers pour fermer le passage Islande-Féroé.

Le croiseur de bataille Hood et le Prince Of Wales appareillèrent de Scapa Flow le 22 mai au matin. Ils se dirigèrent vers la sortie du détroit, tandis que la Home Fleet de l'amiral Tovey, qui comptait 1 cuirassé, 1 porte-avions et 4 croiseurs, se dirigeait plus au sud pour protéger les convois Alliés, et que la Force H de Gibraltar, avec le croiseur de bataille Renown et le porte-avions Ark Royal, remontait vers le nord en direction du centre de l'Atlantique.

Le Bismarck engagé contre le Prince of Wales, lors de la bataille du détroit du Danemark, le 24 mai 1941:


Le 24, à l'aube, à mi-chemin entre l'Islande et le Groenland, le Bismarck et le Prinz Eugen rencontrèrent le Prince Of Wales et le Hood. La bataille commença et le Hood fut touché à l'arrière. Il explosa, ce qui provoqua la mort de 1 416 de ses 1 419 membres d'équipage: seulement 3 survivants !!! Le Prince Of Wales fut aussi touché et dut battre en retraite, en se protégeant derrière un écran de fumée.

Video de 10 minutes rejouant en 3D l'affrontement entre le Bismarck et le Hood:






Le Bismarck et le Prinz Eugen poursuivirent leur route vers le sud, puis obliquèrent vers la France. L'amiral Lütjens décida alors de se séparer du Prinz Eugen.

Dans la nuit du 24 au 25 mai 1941, des avions-torpilleurs du Victorious(Home Fleet), menèrent un raid contre le Bismarck mais il n'eut pas de résultat. Le croiseur Suffolk, qui était chargé de le suivre, perdit sa trace le 25 au matin. Il fut recherché pendant 36 heures. Le 26, à 10h30, il fut repéré par un Catalina du Coastal Command, à 790 milles de Brest. La Force H, qui remontait vers le Sud, pouvait le rejoindre. Les avions(Swordfidh) de l'Ark Royal lancèrent une première attaque mais elle échoua. Ils réessayèrent(la seconde attaque fut lancée à 8h45), par une mer très houleuse, et touchèrent l'arrière du Bismarck, ce qui bloqua son gouvernail à 15°.

La fin du Bismarck:



Il fut rattrapé à l'aube du 27 par la Home Fleet de l'amiral Tovey. Ses tourelles furent détruites, et un incendie se déclara. A 10 heures le Dorsetshire le torpilla avec 3 torpilles. Le Bismarck coula à 11 heures, saboté sur ordre de Lütjens. Il y eut 2 805 tués ou disparus.

Cette bataille mit fin à la suprématie des cuirassés, qui étaient trop vulnérables à l'aviation, et qui furent remplacés en 1942 par les porte-avions.

Avec les années, le navire entra dans la légende. Son histoire fut popularisée par un film en 1960, « Coulez le Bismarck ! ».

L'épave fut découverte le 8 juin 1989 par une expédition menée par Robert D. Ballard, également découvreur de l'épave du Titanic, à une profondeur d'environ 4700 m, 650 km au nord-ouest de Brest. L'analyse de l'épave montre des dommages nombreux sur la superstructure causés par les obus et quelques dégâts mineurs causés par les tirs de torpille mais suggéra dans un premier temps que les Allemands aient pu saborder le navire pour hâter son naufrage. Cela n'avait jamais été prouvé auparavant par des investigations marines mais toujours affirmé par les marins survivants. Ballard garda secret l'emplacement exact de l'épave pour prévenir d'autres plongées et d'éventuels prélèvements sur l'épave, pratiques qu'il considère comme une forme de vol aggravé.

Vue d'artiste de l'epave du Bismarck, gisant par pres de 4000m de fond:



Plus tard, une autre plongée identifia l'épave et ramena des images pour un documentaire sponsorisé par la chaine britannique Channel 4 sur le Bismarck et le Hood.

Une troisième plongée sur l'épave est réalisée en 2002 à l'initiative du réalisateur canadien James Cameron pour la réalisation d'un film documentaire, Expedition: Bismarck, sorti la même année. Ce film raconte l'histoire du cuirassé allemand, en associant images de la plongée sur et dans l'épave et reconstitution numérique de la bataille, du naufrage jusqu'à son glissement sur le fond de l'océan. Ses découvertes étaient qu'il n'y avait pas assez de dommages sous la ligne de flottaison pour affirmer que le Bismarck ait été coulé par les obus ou les torpilles britanniques, confirmant même, après une inspection à l'intérieur du navire, qu'aucun obus ou torpille n'avait pénétré la partie blindée de la coque renforçant ainsi la thèse allemande de sabordage du navire. Cette thèse fut définitivement admise quand on découvrit d'autres images de la coque, qui montrèrent sans contestation possible que c'étaient les Allemands qui avait sabordé leur navire.

Film de James Cameron, duree 90 minutes, pour le compte de la chaine anglaise Channel4, sur la decouverte et l'exploration de l'epave du Bismarck:

1 commentaire:

  1. Bluehost is ultimately the best hosting provider with plans for all of your hosting needs.

    RépondreSupprimer